Actualités

« 50 nuances de bleu »

Réalité physique et perception psychologique dans la peinture murale médiévale

Lors de ce Parlons-en, il sera présenté le contexte qui a conduit au projet pluridisciplinaire (psychologie, archéométrie) « Le manteau bleu de la vierge » , qui s’inscrit dans un thème « Art et vision », au cœur des applications actuelles en sciences cognitives, et vise à étudier des illusions perceptives manifestes dans certaines peintures murales médiévales, proposer différents mécanismes perceptifs et mettre en évidence l’influence de variables de plus haut niveau, cognitives, développementales ou sociales.

Quelques exemples de ces illusions colorées dans diverses peintures murales médiévales de la région Aquitaine ont soulevé des questions aussi bien sur le plan archéologique que psychologique.
En archéologie et en histoire de l’art, elle interroge sur la conception de la couleur à l’époque médiévale. Par ailleurs, les expérimentations sur la perception nécessitent au préalable d’acquérir les images de peintures ou de plages colorées, de les restituer aussi fidèlement que possible et par conséquent de prendre en compte les problèmes relatifs, par exemple, à l’altération des pigments et à l’influence des sources d’éclairement.

En psychologie, l’utilisation ancienne et dans des contextes sémantiques variés, notamment, de l’illusion de contraste simultané interroge, du point de vue de l’observateur, sur le caractère automatique des processus perceptifs et cognitifs de la catégorisation des couleurs, et fournit un matériel d’investigation riche.